Dangereuses et peu fiables : Méthodes risquées de prévention des grossesses
  • Il y a cinquante ans, la planification familiale était reconnue comme un droit humain. Cependant, des centaines de millions de personnes n'ont toujours pas accès à des méthodes de contraception sûres et fiables. Ainsi par dépit, bon nombre d'entre elles o
  • Le vinaigre De nombreuses personnes essaient de prévenir les grossesses en ingérant ou en s'insérant de dangereuses substances chimiques. Ainsi, des agents de santé en République de Moldavie, en Syrie et en Ouzbékistan indiquent que des femmes s'appliquen
  • L’eau et le savon De nombreuses femmes se lavent avec de l'eau et du savon après une relation sexuelle afin de prévenir la grossesse. Selon le Dr Su Sandy de Population Services International Myanmar : « Elles espèrent ainsi éliminer le sperme, alors qu'i
  • Le savon de lessive Les savons ont déjà fait l'objet d'utilisations détournées. En effet, des agents de santé en Europe de l'Est et en Asie centrale ont expliqué qu'il y a plusieurs décennies, certaines femmes s'inséraient un morceau de savon de lessive d
  • Le désinfectant Certaines personnes utilisent des désinfectants comme spermicides, soit en douche vaginale, soit en les appliquant sur les organes génitaux externes. Ces désinfectants peuvent donner lieu à des brûlures chimiques, une irritation de la pea
  • Le lait et l’iode Au Kirghizistan, des femmes ingéraient du lait et de l'iode après une relation sexuelle afin de prévenir la grossesse. Bien que cette méthode ait été constatée dans les années 1980 et 1990, elle reste d'actualité dans certaines régions r
  • Le Coca-Cola Dans certaines regions, on estime que le Coca-Cola a des propriétés contraceptives. Par exemple, en Angola, des jeunes buvaient du Coca-Cola avec au moins deux aspirines après une relation sexuelle. Une femme plus âgée a déclaré à l'UNFPA :
  • L’alcool La Rakija, un type d'alcool aux fruits, a été utilisée comme moyen de lavage du vagin en Bosnie-Herzégovine, principalement dans les années 1950 et 1960, et peut-être même encore aujourd'hui. Le contenu hautement alcoolisé peut « être source de s
  • L’alun Dans certains pays, des experts de la santé reproductive ont signalé que, il y a quelques décennies, l'alun était utilisé sous forme de suppositoire vaginal afin de prévenir les grossesses. Cette pratique peut être source d'irritations, de dysbacté
  • Les tranches de citron Dans plusieurs pays, des agents de santé ont expliqué que les femmes se plaçaient des tranches de citron ou s'inséraient du jus de citron dans le vagin après un rapport sexuel. Cette pratique peut être à l'origine d'irritations, de
  • Le curcuma De nombreuses personnes font confiance aux herbes, qui sont généralement inutiles pour prévenir les grossesses. Ainsi, des couples plus âgés de l'ouest du Népal ont raconté qu'ils utilisaient du curcuma dilué dans de l'eau comme contraceptif. U
  • Le gingembre Certains considèrent à tort que le gingembre a des propriétés contraceptives. Ainsi, dans les années 1990 dans certaines régions du Panama, des femmes étaient convaincues que le côté piquant d'un thé au gingembre pouvait modifier le cycle me
  • Le noyau de mangue Le conflit au Yémen a coupé l'accès aux moyens contraceptifs fiables. Selon Eltaf, une sage-femme yéménite, « certaines communautés se voient interdites d'utiliser des méthodes de planification familiale modernes, les femmes utilisent
  • Les herbes Au Vietnam, il était fréquent d'utiliser des herbes traditionnelles pour prévenir les grossesses. Cependant, elles peuvent contenir des substances chimiques ou des métaux lourds, ou avoir des interactions nocives avec d'autres médicaments. Par
  • Les sacs en plastique De nombreuses personnes ont également recours à des méthodes inefficaces, voire néfastes. Partout dans le monde, il a été signalé que l'on utilise des sacs en plastique comme alternative aux préservatifs. Cependant, le risque de rupt
  • Les emballages de glace à l'eau Les emballages de glace à l'eau ont également servi « d'alternative aux préservatifs », selon Nikoli Edwards de Trinité-et-Tobago, à l'occasion d'un forum sur l'amélioration de la santé des adolescents. Ces emballages peuve
  • Les ballons En certains endroits, comme au Sri Lanka, on utilise des ballons à la place des préservatifs. Les ballons ne sont pas hypoallergéniques et peuvent provoquer des rougeurs ou des infections. En outre, leur risque de rupture est élevé. Selon le D
  • Deux préservatifs Certaines personnes utilisent parfois deux préservatifs en même temps, soit deux préservatifs pour homme, ou un préservatif masculin et un préservatif féminin. « Il s'agissait peut-être d'une mauvaise compréhension du concept de double
  • Les éponges de cuisine Certaines personnes ont également recours à des éponges de cuisine. Ainsi, au Tadjikistan, une travailleuse du sexe a confié à l'UNFPA que ses collègues s'inséraient fréquemment de petits morceaux d'éponge dans le vagin avant un rap
  • L’allaitement prolongé Bon nombre de personnes font également confiance à des pratiques populaires. Ainsi, certaines femmes font confiance à l'allaitement prolongé pour prévenir les grossesses. Bien que l'allaitement exclusif puisse constituer un moyen de
  • Sauter L'idée selon laquelle le fait de sauter après une relation sexuelle peut prévenir les grossesses est répandue, mais n'a aucun fondement médical. Ainsi, un expert de la santé au Tadjikistan a indiqué qu'au moins une travailleuse du sexe encourage le
  • Le massage utérin Au Myanmar, les accoucheuses traditionnelles réalisent un massage abdominal, en estimant que cela modifie la position de l'utérus, pour ainsi bloquer le passage du sperme. « C'est une méthode fréquemment utilisée pour prévenir les grosse
  • Pour prévenir les grossesses, on peut également faire appel aux porte-bonheurs ou aux prières. Ainsi, un expert de la santé reproductive au Malawi a expliqué qu'il y a plusieurs décennies, les femmes appliquaient des pharmacopées traditionnelles sur une c
  • Il n'est pas nécessaire d'avoir recours à ces méthodes. En effet, il existe de nombreux moyens de contraception très efficaces, tels que les préservatifs, les pilules contraceptives par voie orale, les dispositifs intra-utérins, etc. Aux quatre coins du m