Communiqué de presse

Les communicateurs traditionnels s’engagent pour la capture du dividende démographique.

14 May 2018
Des communicateurs traditionnels
Traditional leaders

Communiqué de presse

Les communicateurs traditionnels s’engagent pour  la capture du dividende démographique.

Conakry, Guinée – 10 Mai 2018 : Le Bureau régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’ouest et du centre, a organisé du 7 au 9 mai 2018 à Conakry, en République de Guinée une conférence sur le thème : « culture, communication et dividende démographique ». Cette rencontre a réuni une centaine de communicateurs traditionnels issus de sept pays  de la région ainsi que les représentants des ministères de la culture pour échanger autour de leur contribution à la capture du dividende démographique.

Un moment de plaidoyer de haut niveau

Sous la présence effective du Président de la République de Guinée, Son Excellence Monsieur Alpha Condé, cette rencontre inédite a vu la participation de plusieurs délégations de leaders traditionnels en provenance du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Conakry, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, et du Tchad. Le Chef de l’Etat a saisi l’occasion pour rappeler dans son message l’importance que les pays de la région doivent accorder aux questions de démographie, de lutte contre le mariage des enfants, de scolarisation des jeunes filles, mais aussi de planification familiale.

Au-delà de la participation de qualité des communicateurs traditionnels, la rencontre de Conakry a été une excellente opportunité pour conduire le plaidoyer sur les questions de population. En effet, l’équipe de l’UNFPA présente à Conakry et composée de plusieurs représentants ainsi que du Directeur Régional a eu un échange très fructueux avec les Ministères en charge de la culture pour une meilleure implication de ces derniers aux  questions de développement. Les délégations ministérielles se sont ainsi engagées à soutenir les thématiques qui se rapportent au dividende démographique et à accompagner les communicateurs traditionnels de leur pays respectifs.

Place de la culture dans le changement social

Ces communicateurs traditionnels, détenteurs et garants des valeurs culturelles ont exposé leur expérience dans les processus de changements sociaux. Ils se sont appesantis sur le travail de terrain qu’ils effectuent auprès  des communautés au quotidien en langues locales dans le respect des valeurs de ces dernières. Leur travail a été salué par le Directeur régional de l’UNFPA, Monsieur Mabingue Ngom qui a déclaré que le partenariat avec les communicateurs traditionnels était hautement  stratégique. Il permet en effet de faire des leaders culturels des ambassadeurs du changement social et de comportement devant aboutir à la capture du dividende démographique.

Au cours de cette conférence, dans le cadre du partage d’expérience, le Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts , et de la Modernisation sociale du Niger, Monsieur Assoumana Malam Issa a eu un échange fort apprécié avec les communicateurs traditionnels sur le thème de la « renaissance culturelle ». Selon le Ministre, la renaissance culturelle  constitue un levier essentiel dans la vision de développement du Niger ce qui prouve l’importance du partenariat avec les communicateurs traditionnels.

Agir pour changer la vie des communautés

Chacun des sept pays représentés à Conakry, s’est engagé à mettre en œuvre les idées partagées au cours de la rencontre en se dotant d’un plan d’action pour la période 2018-2020. Ces plans d’action, visent un objectif de changement social et comportemental pour réduire la mortalité maternelle, les besoin non satisfaits en planification familiale et les violences basées sur le genre. Des objectifs qui sont en parfaite cohérence avec les orientations du plan stratégique 2018-2021 de l’UNFPA. Poursuivant cette logique d’action, les participants à la rencontre ont adopté une déclaration à travers laquelle ils s’engagent à agir pour la capture du dividende démographique dans leur pays respectifs.

Cette dynamique positive enclenchée à Conakry mérite d’être suivie et encouragée par UNFPA afin d’utiliser pleinement le potentiel des communicateurs traditionnels pour poser les jalons indispensables à la capture du dividende démographique dans la région Afrique de l’ouest et du centre.