Mutilations génitales féminines

La région de l'Afrique de l'Ouest et du Centre est celle où deux pays sur trois dans le monde comptent la plus forte prévalence de mutilation génitale féminine.

Avec l’appui de plusieurs partenaires au développement, nous travaillons actuellement avec l’UNICEF pour soutenir huit pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre pour accélérer l’élimination des mutilations génitales féminines et l’excision. En 2015, un programme conjoint complémentaire avec l’UNICEF a été lancé dans quatre pays de la région, axé sur l’éradication du mariage d’enfants.

Mais en dépit de ce tableau morose, un fait donne à la région un grand espoir, sa population jeune. Si seulement cette jeunesse pouvait se voir offrir l’opportunité d’être en bonne santé et d’être éduquée et que dans le même temps, le taux de natalité pouvait baisser, nous pourrions exploiter ce qui est considéré comme étant le dividende démographique – où une population active jeune avec moins de personnes dépendantes pourrait propulser l’économie nationale.

L’UNFPA œuvre partout dans le monde à l’élimination des mutilations génitales féminines et à ce que toutes les filles puissent réaliser leurs rêves, être en sécurité, vivre en bonne santé et avoir une vie heureuse. Notre objectif est de les laisser être des filles, pas des jeunes mariées ou des jeunes mères.

La région de l'Afrique de l'Ouest et du Centre est celle où deux pays sur trois dans le monde comptent la plus forte prévalence de mutilation génitale féminine.
 
Avec l’appui de plusieurs partenaires au développement, nous travaillons actuellement avec l’UNICEF pour soutenir huit pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre pour accélérer l’élimination des mutilations génitales féminines et l’excision. 
 
Mais en dépit de ce tableau morose, un fait donne à la région un grand espoir, sa population jeune. Si seulement cette jeunesse pouvait se voir offrir l’opportunité d’être en bonne santé et d’être éduquée et que dans le même temps, le taux de natalité pouvait baisser, nous pourrions exploiter ce qui est considéré comme étant le dividende démographique – où une population active jeune avec moins de personnes dépendantes pourrait propulser l’économie nationale.
 
L’UNFPA œuvre partout dans le monde à l’élimination des mutilations génitales féminines et à ce que toutes les filles puissent réaliser leurs rêves, être en sécurité, vivre en bonne santé et avoir une vie heureuse. Notre objectif est de les laisser être des filles, pas des jeunes mariées ou des jeunes mères.