Vous êtes ici

Autonomisation de la femme et de la jeune fille Le Directeur Régional de l’UNFPA reçu par la première dame de Côte d’Ivoire Mme Dominique Ouattara

 

Mme Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire a vivement souhai­té le lundi 8 octobre dernier que M. Mabingue N’Gom, Directeur Régio­nal de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, visite l’Hôpi­tal Mère-Enfant de Bingerville. Un hôpital construit par la Fondation Children of Africa, son ONG. C’était à l’occasion d’une audience qu’elle a accordée au directeur régional de l’UNFPA à la demande de ce der­nier. Le cabinet de Mme Dominique Ouattara et l’équipe de l’UNFPA vont coordonner les préparatifs de la visite de Mabingue N’Gom à l’hô­pital Mère-Enfant de Bingerville. A cet effet, le directeur régional a pro­mis faire un don d’une clinique mo­bile à cet hôpital afin de contribuer à la prise en charge en urgence des cas d’évacuation de la mère et/ou du nouveau-né.

 


Une vue de la délégation de l’UNFPA lors de l’audience avec la Première Dame.

 

L’objet de cette visite était d’échan­ger avec Mme la Première Dame de Côte d’Ivoire sur l’appui de l’UNFPA à la mise en oeuvre du plan natio­nal de développement ; de l’appui de Madame la Première Dame au renforcement de l’autonomisation des femmes et la promotion du Di­vidende Démographique en Côte d’Ivoire et en Afrique et également de son soutien à la mise en œuvre du projet SWEDD en Côte d’Ivoire. Mme Dominique Ouattara n’a pas hésité a apporté son soutien au projet SWEDD, pour lequel elle a accepté que le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) soit une passerelle au renforce­ment du projet SWEDD qui partage les mêmes objectifs de l’autonomi­sation de la femme.

Dans les tuyaux, un partenariat d’appui de l’UNFPA aux actions de Children of Africa est fortement envisagé pour y intégrer les ques­tions de scolarisation de la petite fille ; de lutte contre les mariages d’enfants, grossesses précoces, mutilations génitales féminines, fistules obstétricales. Tous ces thé­matiques qui entrent dans le man­dat de l’UNFPA. Les deux parties vont également travailler conjointe­ment sur des messages de sensibi­lisation (la planification familiale et espacement de naissance, consul­tation prénatale, délivrance des services de qualité par les sages-femmes, le respect des droits de la femme/fille) et également sur d’autres problèmes identifiés de sorte que la Première Dame et son cabinet puissent les véhiculer pen­dant leurs différentes activités.

 

 

La Côte d’Ivoire à travers l’INFAS a été retenue comme centre d’excel­lence avec le Mali et le Niger pour initier les programmes Licence Master Doctorat (LMD). A la faveur de la visite du directeur régional de l’UNFPA pour s’enquérir de la mise en place du système LMD au sein de l’INFAS, nous avons re­cueilli les propos de sages-femmes chevronnées, d’un enseignant et d’étudiantes sages-femmes qui se prononce sur la mise en œuvre du projet SWEDD en ce qui concerne le master en sciences infirmières et obstétricales.