Video

05/11/2018

Les ministres africains chargés des questions de population ont approuvé le rapport continental sur la mise en œuvre de la Déclaration d'Addis-Abeba sur la population et le développement
(AADPD) après 2014.
À l'issue de leur réunion de deux jours à Accra, au Ghana, les 4 et 5 octobre, les ministres ont adopté les recommandations des experts en matière de population, qui avaient évalué les avantages, les lacunes, les meilleures pratiques et les difficultés rencontrées dans l'application de la Déclaration.

Les ministres ont formulé plusieurs recommandations sur la révision de l'AADPD, dont deux qui concernent directement l’agenda de l’UNFPA :

• l'extension et la mise à l'échelle d'initiatives existantes telles que l’initiative pour l'autonomisation

des femmes du Sahel et le dividende démographique (SWEDD)

• miser d’avantage sur l'implication des leaders traditionnels car ils sont des parties prenantes et jouent

un rôle social clé

Suivez l'appréciation de M. Mabingué Ngom Directeur Régional de l'UNFPA.

Bulletin d'information de la Réunion d'examen de la Déclaration d'Addis-Abeba sur la population et le développement (AADPD + 5)

05/11/2018

African Ministers in charge of population issues have endorsed the continental report on the implementation of the Addis Ababa Declaration on Population and Development (AADPD). At the end of their two-day meeting in Accra Ghana, (4-5 Oct), the Ministers adopted the recommendations of the population experts, who had assessed the gains, gaps, best practices and challenges in implementing the Declaration.

“Adolescents and youth who are able to go to school, stay in school, avoid child marriage and avoid teenage pregnancy has increased. Women and girls who go through their life without threat of illness or death due to increasing skilled attendance at birth has also increased”

Mr. Dejere Wordofa UNFPA Deputy Executive Director

Addis Ababa Declaration on Population and Development review newsletter

30/09/2018

Engagez-vous pour mettre fin à cette pratique !

Le mariage avant l’âge de 18 ans expose la jeune fille à la grossesse précoce à l’abandon scolaire et à la mort.

Réalisons notre potentiel de développement avec SWEDD.

26/07/2018
Au cours du cycle de recensement de 2020, qui doit intégrer les données de mise en œuvre et de suivi des Objectifs de développement durable (ODD), l’UNFPA jouera un rôle central dans la région pour soutenir les pays en fonction de leur contexte. Cela va du plaidoyer au soutien technique, mais aussi à la gestion de l'ensemble du dispositif de recensement, y compris les questions opérationnelles et financières. Pour préparer les pays de la région à améliorer leurs capacités techniques et opérationnelles de planification et de mise en œuvre des recensements de la série 2020 conformément aux normes internationales, l’UNFPA WCARO a organisé un Atelier de renforcement des capacités des bureaux de statistiques des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre du 23 au 27 juillet 2018, à Dakar.

 

26/06/2018

Projet SWEDD : Renforcer les capacités de trois Institutions en santé publique pour en faire des Centres régionaux d’excellence

L’atelier sur les modalités des centres d’excellence pour le Master en Sciences Infirmières et Obstétricales s’est tenu à Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire du 16 au avril 2018. Il s’est ouvert sous la présidence du Directeur Général Adjoint du Ministère de la Santé de Côte d’Ivoire, en présence, du représentant du Directeur régional du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), du représentant du Directeur général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), de représentants des ministères de la Santé des pays SWEDD et des experts en santé et population et en pédagogie.

Cet atelier organisé par l’OOAS et l’UNFPA, s’inscrit dans le cadre des activités du projet d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD), une initiative régionale regroupant six pays membres, le Burkina Faso, la côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. L’objet principal du projet SWEDD est d’accélérer la transition démographique et de réduire les inégalités de genre dans le Sahel.

La mise en œuvre de centres régionaux d’excellence répond à l’un des défis majeurs des pays de la région:
le manque de soins de santé de qualité, notamment à l’endroit du couple mère-enfant. En effet, réduire davantage la mortalité maternelle et infantile, et prodiguer des services de qualité, requiert non seulement des infrastructures et des équipements aux normes internationales mais surtout un personnel de santé qualifié, capable de prévenir les grossesses non désirées, appliquer des soins aux femmes enceintes pendant les grossesses et les accouchements, d’éviter des complications et d’intervenir à temps, le cas échéant.

Le projet SWEDD accompagne les institutions de formation des sages-femmes afin d’améliorer la qualité et d’augmenter le nombre de sages-femmes et autres personnels impliqués dans la santé de reproduction, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN). Trois Institutions, ENSP Niamey, INFAS Côte d’Ivoire, et INFSS Mali, ont été sélectionnées pour bénéficier d’un renforcement de capacité et pour abriter le Master en Sciences Infirmières et Obstétricales.

Les experts réunis aujourd’hui et jusqu’au 20 avril, discuteront des besoins complémentaires en enseignants et en équipements, des critères de sélection des futurs apprenants et enseignants, et autres dispositions relatives au démarrage effectif de la formation dont l’ouverture est prévue en septembre prochain.

 

28/05/2018

Conakry, Guinea - 10 May, 2018: The United Nations Population Fund (UNFPA) West and Central Africa Regional Office (WCARO) organized a conference on "Culture, Communication and Demographic Dividend" from 7 to 9 May 2018 in Conakry, Republic of Guinea. The conference brought together over a hundred traditional leaders from seven countries in the region as well as representatives of ministries of culture to discuss their contribution to harness the demographic dividend.

28/05/2018

Le Bureau régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’ouest et du centre, a organisé du 7 au 9 mai 2018 à Conakry, en République de Guinée une conférence sur le thème : « culture, communication et dividende démographique ». Cette rencontre a réuni une centaine de communicateurs traditionnels issus de sept pays de la région ainsi que les représentants des ministères de la culture pour échanger autour de leur contribution à la capture du dividende démographique.

26/04/2018
In Equatorial Guinea, Noble Energy, an American private company partners with Government and UNFPA Equatorial Guinea, on a project, as part of its CSR policy, to reduce maternal and neonatal mortality in Bioko Norte and Kie Ntem.
 
26/04/2018

A Malabo, en Guinée Equatoriale se développe un modèle très original de partenariat avec l’État, l’engagement du secteur privé par le biais de la politique RSE de la compagnie américaine Noble Energy et l’UNFPA. L'objectif du projet porte sur la réduction de la mortalité maternelle et néonatale en Bioko Norte et Kie Ntem.

24/04/2018

Pour remédier à cette situation, le Bureau pays du Tchad a déployé une infrastructure médicale afin de venir en aide à aux habitants de cette zone.

D’une population totale estimée à 9 862 habitants dont 2 146 femmes en âge de procréer, ces îles sont caractérisées par une absence totale de personnel de santé formé, mais aussi d’établissements sanitaires fonctionnels. L’accès aux centres de santé les plus proches sont très difficiles à cause de leur position insulaire et par manque de moyen de locomotion adéquat (Horbord, par exemple).

Pour soulager les souffrances des habitants de ces îles, l’UNFPA a signé un partenariat avec l’ONG Initiative Humanitaire pour le Développement Local  (IHDL) afin de permettre aux populations d’avoir accès aux services de santé reproductive.

Les stratégies utilisées visent le renforcement de l’offre des services de santé sexuelle et reproductive du point de vue qualitatif par l’installation de 3 tentes de 72 m², le recrutement de 6 sages-femmes et l’approvisionnement en produits de la SR et kits mais aussi le renforcement de la mobilisation et  l’engagement communautaire à travers les chefs traditionnels et religieux ainsi que les relais communautaires.

Offre de services de SR sur la terre ferme (Réfugiés, personnes déplacées et populations hôtes)

A travers son antenne à Baga Sola, le bureau  offre des services de santé de la reproduction aux réfugiés dans le camp de Dar Es Salam, aux personnes déplacées internes et aux populations hôtes. 15 sages-femmes et maïeuticiens ont été recrutés et déployés en plus de l’équipement et de l’approvisionnement en produits SR dans les structures sanitaires.

Assurer la protection des personnes vulnérables

Un centre multifonctionnel pour la prise en charge des survivantes de violences basées sur le genre est ouvert à Bol (Chef de la Région). Le centre offre les services de prise en charge psychosociale, médicale, sécuritaire, l’aide juridique et l’assistance judiciaire des survivantes de VBG.

Un partenariat avec l’Association des Femmes Juristes du Tchad (AFJT) pour la prévention et la prise en charge psychosociale a été noué et du personnel médical recruté et affecté au centre pour la prise en charge médicale. Le Ministère de la Justice a également affecté du personnel  pour l’aide juridique et l’assistance judiciaire des survivantes de VBG.

Les résultats obtenus : Les interventions ont permis de sauver la vie des populations

 

8 810 femmes enceintes ont bénéficié de consultations prénatales dont 5 857 cas en CPN1

 

 

2 556 accouchements ont été assistés par du personnel qualifié

 

 

 

1 799 nouvelles femmes en âge de procréer ont accepté l’utilisation des méthodes contraceptives modernes

 

624 survivantes de VBG notifiées ont reçu  une assistance dont 578 ont reçu une prise en charge psycho sociale, 210 cas ont bénéficié de l’aide médicale et 165 de l’aide juridique

 

 

 

 

 

Pages