You are here

Vídeo

05/10/2021

Despite the trauma of the Boko Haram crisis which affects many young people in the region, UNFPA has put in place a strategy to allow the victims to meet their needs.

05/10/2021

Women's rights are most often not respected in the northern regions of Cameroon. The crisis with Covid19 makes the situation even worse. To address the situation UNFPA is creating safe spaces for women's empowerment and resilience.

05/10/2021

Les droits des femmes ne sont le plus souvent pas respectés dans les régions nord du Cameroun. La crise avec la Covid19 aggrave encore plus la situation. Pour palier a la situation UNFPA crée des espaces sûrs pour l’autonomisation et la résilience des femmes.

29/09/2021

La mortalité maternelle et le paludisme continuent de faire des victimes au Cameroun particulièrement dans les villages. Pour palier à cette situation UNFPA permet aux districts sanitaire de relever leurs plateau technique pour le bien être des communautés. Un matériel qui sauve des vies et change le fonctionnement des centres de santé.

13/11/2020

Le continent africain doit faire face à la pandémie de coronavirus avec un système de santé faible, parfois même inexistant. Très préoccupé par la propagation rapide du virus dans la région, l'UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la Population, cherche les meilleures réponses à cette situation d'urgence.

13/11/2020

The African continent has to face the coronavirus pandemic with a weak health system, sometimes even non-existent. Very concerned about the rapid spread of the virus in the region, UNFPA, the United Nations Population Fund, is seeking the best responses to this emergency.

03/07/2021

Dans l'extrême-nord du Cameroun, plusieurs stratégies développées par l'UNFPA ont permis d'améliorer les conditions de vie de milliers de femmes affectées par la crise sécuritaire liée à l'insurrection de Boko Haram.

25/05/2021

Entretien de Mabingue Ngom avec la chaîne Africable en marge du Forum de Bamako édition 2021.

13/04/2021

Le Projet Fass Emergent est exécuté dans une commune urbaine populaire qui présente encore certains des traits des pays de l’Afrique au Sud du Sahara en matière de transition démographique. La baisse de la mortalité infantile qui y est observée n’a pas encore conduit à une baisse conséquente de la fécondité. Le nombre moyen d’enfants par femme est encore élevé (5,4 enfants par femme contre une moyenne mondiale de 2,5) et fait que l’Afrique a un taux de croissance démographique encore deux fois plus élevé que la moyenne mondiale.

Le Projet Fass Emergent traduit sur un plan local cette prise de conscience en phase avec la recommandation faite en 2015 par l’Union Africaine (UA) et la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) en faveur de l’intégration de la dimension démographique dans tous les programmes de développement et au renforcement du lien entre croissance démographique et progrès économique à travers la promotion d’un développement inclusif.

Fort opportunément, le Projet Fass Emergent fait des femmes, des adolescents et des jeunes les agents du changement à opérer, le moteur de cette croissance économique, le vecteur de la solidarité intra et intergénérationnelle, l’aiguillon du renforcement des institutions et de l’efficacité des services publics. Les réformes et les actions identifiées encouragent une ^lus grande maîtrise de la taille des familles, la protection de la petite enfance, l’accès des femmes, des adolescents et des jeunes aux programmes d’instruction et de formation appropriés, pour la promotion de leur employabilité et de l’emploi.

07/04/2021

Lady of Niger, Dr Lalla Malika Issoufou, partners and the United Nations Population Fund in West and Central Africa Regional Office (UNFPA WCARO) to step up support and mobilize resources to eliminate obstetric fistula in West and Central Africa, before 2030. The First Ladies committed to mobilizing more resources and gear up to support the fight during a high-profile roundtable conference organized under the theme, "Strengthened and extended partnership: An essential lever for the elimination of obstetric fistula." The heavily attended hybrid event held on Tuesday, 23 March 2021, under the First Lady of Niger's patronage, Dr Lalla Malika Issoufou.

Pages