Vous êtes ici

Guinée-Conakry : Introduction de l’application mobile « CommCare » dans le suivi des sujets contacts Ebola et la gestion de l’information relative aux malades

Conakry, Guinée. Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan gouvernemental de riposte contre la fièvre à virus Ebola, le choix a été porté sur la technologie « CommCare » pour obtenir des informations actualisées et fiables et faciliter le suivi des sujets contacts. Cette approche innovante est le fruit de la collaboration entre l’Institut de la Terre de l’Université de Columbia (Etats-Unis), l’UNFPA et l’Unité surveillance de la Coordination nationale de lutte contre le virus Ebola.

L’intégration de « CommCare » dans le suivi des sujets contacts par les agents communautaires sur le terrain a été rendu possible grâce au plaidoyer soutenu mené par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) auprès du gouvernement guinéen, des autres agences du Système des Nations Unies et des acteurs intervenant dans la lutte contre le virus Ebola en Guinée.

En effet, depuis novembre 2014, en collaboration avec l’Université de Columbia, le bureau de l’UNFPA en Guinée organise des sessions de formation des agents communautaires et des superviseurs sur tout le territoire national.

Le Fonds qui apporte un soutien financier et technique à la lutte contre Ebola a conçu le guide de formation et mis à la disposition de la Coordination nationale de lutte contre le virus Ebola un technicien informatique pour configurer les téléphones et faire le suivi du bon fonctionnement de cette nouvelle application.

« CommCare » est basé sur le formulaire standard utilisé par la Coordination nationale. Il intègre aussi des procédures opérationnelles pour la bonne conduite à tenir et la prise de décision pendant le suivi des sujets contacts.

A cet effet, l’application permet de localiser les contacts suivis et de transférer, en temps réel, les données collectées par les agents communautaires chargés de ce suivi à un serveur installé à l’Unité surveillance.

Le système rend fiable la collecte et la gestion des données. Il facilite le suivi des cas contacts et raccourcit le délai de traitement de l’information.

A ce jour, cent cinquante-huit (158) agents communautaires utilisent ces téléphones pour faire remonter les données collectées sur le terrain à Conakry, à Coyah et à Dubreka. D’autres préfectures touchées par le virus Ebola pourront également bénéficier de cette technologie innovante.

« Un gain de temps considérable avec CommCare »

« Auparavant, le suivi des contacts se faisait à l’aide de fiches. Nous passions de famille en famille avec de quoi écrire. Une fois les informations collectées, les fiches étaient remises aux superviseurs pour la saisie et la transmission au niveau central. Ce processus prenait deux à trois jours. Parfois, il y avait rupture de stock de fiches. Dans ce cas nous enregistrions les informations sur des feuilles que nous proposions nous-mêmes et c’était à travers ces documents que faisions remonter les informations à nos superviseurs », explique Alpha Midiaou Sow, jeune agent communautaire couvrant Sonfonia, un quartier de Conakry.

« Le téléphone avec CommCare apporte un gain de temps considérable. Actuellement, je fais le suivi de 18 cas contacts et j’ai pu enregistrer ces sujets sans problèmes grâce à l’application. Pour nous les jeunes, c’est plus pratique d’utiliser les téléphones », ajoute-t-il.

A la date du 24 décembre 2014, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) faisait état de 2 284 cas d’Ebola notifiés en Guinée dont 1 344 décès.

En situation d’urgence humanitaire et pendant les crises sanitaires, l’UNFPA soutient la recherche et la collecte de données dans le but de fournir une base d’informations fiables en temps réel et de faciliter la prise de décision.

Mariama Siré Kaba