Publications

Dernières parutions

Guide pour la réalisation des Enquêtes Rapides

Résumé complet

Pour l'éradication de la fistule en Afrique de l'ouest et du centre

Résumé complet

Guide de Programmation du Dividende Démographique : de la Théorie à l'Expérience

Résumé complet

Dossier réalisé par Christine Holzbauer

À un moment où la pyramide des âges en Afrique atteint ce stade, il s’agit de ne pas rater le rendez-vous de la démographie avec l’économie. Car la capture de ce dividende démographique permettra d’atteindre un développement durable et inclusif partout sur le continent, et plus particulièrement dans la zone sahélienne, la plus vulnérable.

Pour y parvenir, l’UNFPA travaille sans relâche avec la société civile, les communautés et les gouvernements à l’adoption de politiques propices à sa réalisation. Celles-ci consistent à améliorer l’accès à une éducation de qualité et à l’emploi des jeunes tout en réalisant des investissements en faveur de la santé, particulièrement la santé sexuelle et reproductive. Après une longue bataille institutionnelle, l’enjeu est maintenant de mobiliser les ressources dans les pays africains et de les aider à les coordonner pour ne pas dévier de la voie tracée.

Résumé complet

Le projet régional pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD, Sahel Women’s Empowerment and Demographic Dividend ) vise l'accélération de la transition démographique afin de créer les conditions de capture du dividende démographique et la réduction des inégalités de genre dans la région du Sahel.

Pour atteindre ces objectifs, une des stratégies retenues est la communication pour le changement social et de comportement (CCSC) afin d’accroître la demande de services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN) à travers la transformation des normes, attitudes et pratiques sociales qui font obstacle à l’utilisation de ces services.

C’est dans ce cadre qu’une stratégie régionale de Communication pour le Changement Social et Comportemental a été développée sur la base des interventions des projets sectoriels visant l’autonomisation des femmes et des filles, ainsi que les stratégies nationales des six pays du SWEDD (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). Son élaboration a bénéficié de la participation de tous les acteurs du SWEDD, ce qui en fait un document consensuel qui reflète les préoccupations majeures des six pays.

 

Résumé complet

Si l’année 2016 est considérée comme l’année de démarrage effectif, avec l’établissement du cadre institutionnel de l’initiative « Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) »; 2017 apparaît comme l’année de réalisations marquantes. Les progrès accomplis en vue de créer une forte demande en services de santé, et dans la conception et l’exécution la stratégie régionale de communication pour le changement social et comportemental ont permis d’inscrire la question de l’autonomisation sociale et économique des femmes et    des    filles    à    l’agenda    politique    des    six    pays    membres.  L’engagement fort des Premières dames à promouvoir le SWEDD auprès des communautés, des leaders politiques et religieux, a impulsé une nouvelle dynamique vers une action collective et concertée tant au plan national, régional que continental. L’implication et l’appropriation de l’initiative par des acteurs clés, est fondamentale pour la bonne poursuite de sa mise en œuvre du SWEDD en 2018.

Résumé complet
Accélérer la transition afin de créer les conditions de la capture du dividende démographique et la réduction des inégalités de genre dans la région du Sahel, tels sont les objectifs généraux visés par le projet régional pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (Sahel Women’s Empowerment and Demographic Dividend, le projet SWEDD).
 
Pour atteindre ces objectifs, une des stratégies retenues est la Communication pour le changement social et de comportement (CCSC) afin d’accroître la demande de services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile
et nutritionnelle (SRMNIN) à travers la transformation des normes, attitudes et pratiques sociales qui font obstacle à l’utilisation de ces services.
 
C’est dans ce cadre qu’une stratégie régionale de Communication pour le Changement Social et Comportemental a été développée sur la base des interventions des projets sectoriels visant l’autonomisation des femmes et des filles, ainsi que les stratégies nationales des six pays du SWEDD (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). Son élaboration a bénéficié de la participation de tous les acteurs du SWEDD, ce qui en fait un document consensuel qui reflète les préoccupations majeures des six pays.
Résumé complet

En présence des ministres du SWEDD, les coordonnateurs SWEDD ont présenté le jeudi 28 février, le bilan des rapports 2017 et les plans de travail 2018. La cérémonie a été conduite par le Président du Comité régional de pilotage (CRP), le Ministre Tchadien de l’Economie et de la Planification du Développement du Tchad, en présence du Ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Population du Mali, de la Ministre du Plan et du Développement de la Côte d’Ivoire, du Directeur régional de l’UNFPA WCARO et du Représentant de l’OOAS.

Résumé complet

La région de l'Afrique occidentale et centrale1 comptait 506,4 millions de personnes, ce qui représentait environ 43 % de la population africaine. Selon les tendances actuelles, on s'attend à ce que ce chiffre augmente et atteigne 756,2 millions de personnes d'ici 2030.2 En outre, la population de l'Afrique occidentale et centrale est principalement jeune. Plus de 64 % des personnes sont âgées de moins de 24 ans. Ces jeunes constituent une ressource formidable pour la région, mais ils font face à des défis considé- rables en termes de santé, d'éducation, d'emploi et d'autonomisation. Les femmes et les jeunes filles, en particulier en Afrique occidentale et centrale, sont exposées à un éventail de risques disproportionné, en particulier concernant leur santé sexuelle et reproductive. Les jeunes filles sont confrontées aux mariages d'enfants, aux mutilations génitales féminines et à l'éducation limitée, et se voient ainsi refuser l'égalité des chances.

Résumé complet
Nous débutons l’année 2018 en nous réjouissant d'avoir terminé 2017 en beauté, convaincus d’avoir contribué à faire de l'investissement dans la jeunesse le cri de ralliement de l'année. Nous avons répondu à l'appel de l'Union africaine pour l’élaboration de la feuille de route sur le dividende démographique « Exploiter le dividende démographique par l'investissement dans la jeunesse ». Cela s’est matérialisé par des actions au niveau des 55 Etats membres de l’Union africaine, des agences du Système des Nations Unies, des partenaires, des organisations de la société civile, des parlementaires et des groupes de jeunes. Nous sommes convaincus que ce message commence maintenant à être bien perçu.
 
Le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds des Nations Unies pour la Population se réjouitd'avoir mené des efforts de plaidoyer qui ont conduit les dirigeants africains à accorder une priorité absolue aux jeunes, dans toutes leurs initiatives en matière de développement, de paix et de sécurité. Les parties prenantes et les partenaires sont de plus en plus favorables aux investissements dans la planification familiale, les systèmes de santé, l'éducation et la création d'emplois. Les dirigeants locaux de notre région expriment haut et fort leur engagement à faire en sorte que leurs populations puissent profiter des valeurs d'une société démocratique, piliers qui constituent le programme du dividende démographique.
 
A travers tout le continent, des acteurs clés se sont impliqués et ont participé à des discussions, des activités, des projets et des programmes autour du dividende démographique. Cela nous a permis de développer une meilleure sensibilisation et, à travers divers moyens, d’essayer de mieux comprendre le concept de dividende démographique et ce qu'il signifie au plan opérationnel.
 
A présent, en cette fin d'année, il est important de se pencher sur les progrès réalisés et d’examiner les défis à venir. Afin de poursuivre notre travail sur la transformation de la vie des jeunes, nous devons également voir comment renforcer le débat autour du dividende démographique et de sa mise en oeuvre.
 

 

Résumé complet

Pages