Vous êtes ici

L’UA lance un prix annuel pour protéger la maternité en Afrique

Dakar (Sénégal) L'Union africaine (UA) a lancé un prix annuel d'excellence en faveur de la santé maternelle, néonatale et infantile appelé Prix « Mama Afrika » du nom de la regrettée et célèbre chanteuse sud-africaine et l’icône de la lutte contre l’apartheid Miriam Makeba.

Lancé en marge de la 1ère Conférence internationale sur la santé maternelle, néonatale et infantile en Afrique qui s’est tenue du 1ieu au 3 août 2013 à Johannesburg en Afrique du sud, le prix est destiné à «honorer les remarquables efforts d’ individus ou organisations sur le continent dans l’objectif de garantit la survie des mères, nouveau-nés et enfants en Afrique » afin qu’ils accomplissent leur plein potentiel.

Lors de cette soirée spéciale du 1ier août sur le Prix "Mama Afrika pour la survie des mères, nouveau-nés et enfants en Afrique", la présidente de la Commission de l'Union Africaine, Mme Nkosazana Dlamini Zuma, a salué les acquis du continent dans l'amélioration de la santé maternelle, néonatale et infantile, notant toutefois qu’il reste toujours des défis à relever.

Le prix sera décerné en fonction de six critères notamment l’Innovation en matière de finances, l’Accès aux services de soins, la Mobilisation et participation des communautés, les Groupes vulnérables et  population défavorisée, les Situations de conflit et d’instabilité, le Renforcement des capacités.

Les personnes, organisations, communautés, sociétés et gouvernements sont éligibles. Les nominations sont ouvertes jusqu'au 1er février 2014 en remplissant le formulaire.

L'UA tiendra la cérémonie de remise des prix en août-septembre 2014 au cours de laquelle les prix (une médaille et un document) seront présentés.

Le prix porte le nom de Miriam Makeba, décédée le 9 Novembre 2008 à 76 ans, non seulement à cause de sa notoriété dans la lutte anti-apartheid, son panafricanisme, mais aussi parce qu'elle a perdu sa fille unique, Bongi Makeba, de suite de complications liées à la grossesse.

Pour rappel, la première Conférence internationale sur la santé maternelle, néonatale et infantile en Afrique a eu lieu dans le cadre de la Campagne accélérée pour la réduction de la mortalité maternelle (CARMMA), une initiative de l'UA, soutenu par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

La CARMMA vise à réduire la mortalité maternelle dans la plupart des pays africains de 75% (basée sur les chiffres de 1990) d'ici 2015, comme le recommande l'Objectif du Millénaire pour le Développement 5 (OMD 5).