Actualités

La coalition régionale des organisations de la société civile pour la planification familiale en Afrique de l’ouest distingue Mabingue Ngom Directeur Régional de l’UNFPA

14 décembre 2018

L’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou (UCPO) a organisé sa septième rencontre annuelle à Dakar, au Sénégal du 12 au 14 décembre 2018. Les organisations de la société civile des neuf (09) pays de l’Afrique de l’Ouest (CROSPF) réunies autour du Partenariat de Ouagadougou (PO) se sont retrouvées à cette occasion pour évaluer leur apport et dresser des perspectives dans le combat pour la capture du dividende démographique en Afrique de l’Ouest. Les travaux de cette session ont permis de partager les bonnes pratiques et les expériences positives ainsi que les obstacles et contraintes observées dans leur parcours au niveau régional et local.

En prélude de la réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou, la CROSCPF a organisé un diner de travail le mardi 11 décembre au cours duquel Monsieur Mabingué Ngom, directeur régional de l’UNFPA en Afrique de l’ouest et du centre a été distingué. Cette distinction est une reconnaissance des acteurs de la société civile envers « le LEADERSHIP de Monsieur Ngom, dans le combat pour la promotion de l’Autonomisation des femmes et des jeunes pour la capture du dividende démographique en Afrique de l’Ouest. » 

En Afrique et un peu partout dans le monde, les pays ont participé et souscrit aux politiques sur le repositionnement de la planification familiale (PF) pour sortir des crises et ainsi contribuer à l’atteinte des objectifs des agendas 2030 (ODD) et 2063 (Union Africaine) dont les jeunes et l’autonomisation des femmes constituent des axes prioritaires.

Dans la sous-région, une dynamique d’action s’est constituée autour de la coalition régionale de neuf (09) pays pour contribuer au repositionnement de la Planification Familiale dans leur pays respectif en réduisant les mortalités maternelles, les mariages d’enfants, en plaidant pour un accès des femmes et des jeunes filles à la contraception etc.


Le Directeur Régional de l'UNFPA en compagn​​​​​​ie de plusieurs jeunes du réseau AFRIYAN

Par ailleurs, le rapport de la 6éme réunion annuelle de 2017 du Partenariat de Ouagadougou en Guinée est revenu sur les progrès réalisés en 2017 dans les pays où environ 910.000 femmes additionnelles ont été atteintes. Des résultats impressionnants, soit 41% de l’objectif global de 2,2 millions prévus pour 2020. Pour l’année 2017, les 9 pays ont enrôlé 383 000 femmes additionnelles. Et cela grâce aux efforts de toutes les parties prenantes (OSCs, Gouvernements, PTF).