Vous êtes ici

L'ONU intensifie son soutien aux États Membres pour répondre à la pandémie de COVID-19 en Afrique de l'Ouest et du Centre

Les agences des Nations Unies en Afrique de l'Ouest et du Centre intensifient leur soutien aux États Membres de la région, afin de se préparer et de répondre adéquatement au nombre croissant de cas liés à la pandémie de coronavirus 2019 (COVID-19) dans la région.

Les directeurs régionaux des agences des Nations Unies dans la région ont discuté des moyens d'intensifier leurs efforts le jeudi 19 mars 2020, convenant de mesures pratiques pour le renforcement de l'assistance technique et opérationnelle aux gouvernements de la région de manière coordonnée. Cela peut inclure, sans s'y limiter, le pré positionnement de stocks de produits d'hygiène et d'assainissement ainsi que de nourriture, en veillant à ce que les couloirs de transport continuent de permettre la circulation des marchandises et que les experts techniques concernés soient disponibles.

Le président par intérim du Groupe des directeurs régionaux pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Mabingue Ngom, a souligné qu'il était essentiel que l'ONU se concentre sur les interventions stratégiques qui aideront les gouvernements à se préparer au COVID-19 et à y répondre dans les pays touchés. Cela se fera sous la direction générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La Directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, le Dr Matshidiso Moeti, a souligné l'importance d'une action rapide pour faire face à la pandémie, car le nombre de cas en Afrique augmente. Elle a noté que 83 cas avaient été signalés au cours des dernières 24 heures, entre le 18 et le 19 mars.

« Nous devons faire de notre mieux pour nous assurer que les collègues des bureaux de pays soutiennent les gouvernements du mieux qu'ils peuvent. » Elle a souligné la nécessité de garantir une solidarité et une coopération collectives pour contenir et atténuer la propagation.

Les directeurs régionaux étudient des mesures essentielles telles que la création d'un couloir humanitaire et demandent aux gouvernements, lorsqu'ils imposent des restrictions de voyage, de faciliter la circulation du personnel d'intervention et des produits.

Les agences des Nations Unies chercheront à aider les gouvernements à assurer des changements rapides dans la communication sur le changement de comportement pour aplanir la courbe potentielle que le virus peut prendre, ainsi qu'un soutien au pré positionnement rapide des stocks et à la disponibilité du personnel. Le continent aura également besoin de soutien pour faire face à la crise économique provoquée par la pandémie qui affecte déjà les marchés mondiaux.

Les agences des Nations Unies et leurs partenaires tiendront compte des leçons apprises lors de la réponse menée pour aider les pays à surmonter l'épidémie du virus Ebola en 2014 et 2016, ainsi que de l'expérience récente en Chine pour surmonter la maladie.

La région de l'Afrique de l'Ouest et du Centre est particulièrement fragile, compte tenu de ses systèmes de santé faibles, des conflits en cours, du terrorisme et de l'extrémisme croissants, ainsi que de ses ressources limitées. Par conséquent, les agences des Nations Unies intensifieront le plaidoyer, augmenteront la mobilisation politique et des ressources afin de mieux soutenir les plans nationaux de développement.

Les messages clé pour prévenir la propagation de la pandémie sont centrés sur les changements de comportement de base tels que le lavage fréquent et minutieux des mains, la toux dans le coude, et l’évitement des foules et bien sûr l’auto-isolement.

 

Contact:

  1. Jacob Enoh Eben| Conseiller régional en communication, UNFPA WCARO (pour le groupe de communication régional)| eben@unfpa.org | Tel: +221 77 358 66 62 – Dakar, Sénégal
  1. Mensah Y. L. Aluka| Regional Coordination Specialist and Head of UNSDG-WCA Secretariat | E-mail: mensah.aluka@undp.org | Tel: +22177 529 5055 – Dakar, Senegal