Actualités

Spotlight Initiative au Niger, le comité de pilotage prend service

20 Février 2019

La première réunion du comité de pilotage de l'Initiative Spotlight Niger s'est tenue le 18 février 2019 à Niamey en présence des membres du gouvernement, de la Coordonnatrice des agences du Systèmes des Nations Unies au Niger, de la Chef de la Délégation de l'Union européenne au Niger, des Représentants du PNUD, de l'UNFPA, de l'UNICEF, de l'ONUFEMMES et des représentants des organisations de la société civile. Le Programme Spotlight est une initiative mondiale de l'Union Européenne et des Nations Unies qui se sont engagés pour éliminer toutes les formes de violences à l'égard des femmes et des filles.

L’initiative Spotlight, a été lancée en septembre 2017, elle vise à lutter contre les violences basées sur le genre (VBG) et constitue ainsi un nouveau moyen pour réaliser l’agenda 2030 des objectifs de développement durable (ODD). Pour l’Afrique, 250 millions d'euros seront débloqués pour les quatre ans dans la première phase de mise en œuvre. Elle concerne 8 pays, à savoir : le Nigéria, le Libéria, le Niger, le Malawi, et le Mozambique.  Au Niger, pour la première phase 2019-2020, les actions vont se concentrer dans quatre régions ayant les taux de prévalence des VBG les plus élevés, à savoir, Maradi, Tahoua, Tillabéry et Zinder.

Dans son allocution, lre phase, 8 pays ont été retenus, à savoir : Nigéria, Libéria, Niger, Malawi, Mozambique, Zimbabwe, Ouganda et Mali avec comme domaine d’intervention : Élimination de la violence basée sur le genre (VSBG), des pratiques néfastes (PN) en lien avec la santé de reproduction.
En ce qui concerne le Niger, pour la première phase de 2019-2020, les actions vont se concentrer dans quatre régions ayant les taux de prévalence des VBG les plus élevés, à savoir, Maradi, Tahoua, Tillabéry et Zinder pour un montant de 17 millions de dollars, soit un peu moins de 10 milliards de Francs CFA.
a Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, qui a présidé les travaux du comité de pilotage, a exprimé toute la gratitude du gouvernement et des populations nigériennes à l'endroit de l'Union européenne. Elle a aussi remercié le Système des Nations Unies pour son engagement à accompagner le Niger dans la lutte pour l'élimination de toutes formes de violences à l'endroit des femmes et des filles.

Le montant global de ce projet financé par l’UE est de 500 millions d’euros sur quatre ans et il couvre cinq régions (Asie, Afrique, Amérique latine, Pacifique et Caraïbes), chacune avec un domaine d'intervention spécifique.