Vous êtes ici

Implications de la COVID-19 sur le Recensement Général de la Population de l’Habitat en Afrique de l’Ouest du Centre

Mesdames et Messieurs les Coordonnateurs du recensement dans les institutions nationales de Statistique,

Chers Collègues de l’UNFPA

Mesdames et Messieurs,

Je vous remercie d’être présents aujourd’hui et vous félicite pour l’organisation de cette session virtuelle sur l’impact de la Pandémie à nouvelle coronavirus (COVID-19) sur les activités du Recensement Général de la Population et de l’Habitat dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. 

Notre région, tout comme le reste du monde, est confrontée à cette pandémie depuis la découverte d’un premier cas d’infection au coronavirus le 29 février 2020 au Nigeria. Ainsi, c’est plus de 75 000 cas déclarés positifs au COVID-19 qui se sont déclarés dans les 23 pays de la région.

Dans la plupart des pays, des mesures préventives, assorties d’un plan de riposte national, ont été prises par le gouvernement pour freiner la progression de la pandémie. Ces mesures comprennent entre autres, la fermeture des frontières, le confinement total ou partiel des populations, l’interdiction des rassemblements, la distanciation physique, le lavage des mains et l’utilisation du gel hydro alcoolique.

Ces mesures sont, pour la plupart d’entre elles, incompatibles avec les activités du recensement général de la population :  les opérations de terrain telles que la cartographie censitaire, le dénombrement principal et l’enquête post-censitaire de couverture sont en effet impossibles à mener dans un tel contexte.  

Par ailleurs, la mise en œuvre des plans de riposte nationale à la COVID-19 et la mobilisation des ressources qui les accompagnent ont eu pour effet de détourner l’attention des gouvernements et des partenaires au développement du recensement général de la population.  De nombreux programmes, projets et activités ont été reprogrammés pour répondre à cette urgence mondiale sans précédent.

La pandémie de la COVID-19 a donc un impact réel sur les opérations du Recensement qu’il convient d’analyser de manière sérieuse pour imaginer des solutions alternatives. Cette rencontre virtuelle que nous organisions aujourd’hui à donc tout son sens et elle est bien venue pour nous situer sur l’ampleur de cet impact en fonction des pays, et les possibilités qui s’offrent à nous au moment où nous nous acheminons vers un assouplissement progressif de ces mesures préventives.

Merci encore de votre présence, et félicitations pour les progrès réalisés dans la mise en œuvre des opérations de recensement dans vos pays respectifs.

Ensemble, travaillons à trouver des  solutions pertinentes qui nous permettrons d’assurer la continuité des activités du recensement et de la qualité des données collectées. Ces éléments sont déterminants pour l’orientation des politiques nationales de développement .

Je vous remercie pour votre aimable attention.