Vous êtes ici

Niger : les adolescentes du projet "Illimin" produisent 10.000 masques pour lutter contre le COVID-19

10h. Les rayons du soleil  arrivaient obliquement sur nos têtes. Il faisait chaud, très chaud même à l’ombre en cette matinée du 8 avril 2020. Nous sommes au Centre de Formation Professionnelle en  Stylisme et Modélisme (CFPSM) de Niamey, la capitale du Niger.

La Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant,  Mme Elback Zeinabou Tari Bako,  arrive avec son équipe dans la cours du CFPSM où l’attendait pour la visite des locaux,  le Représentant Résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Niger,  M. Ismaila Mbengue.

Les deux responsables se dirigent vers le dispositif de lavage des mains mis en place par le centre, Pandémie de Covid-19 oblige, il faut se laver les mains et porter son masque avant d’accéder aux locaux du centre. Toute personne qui arrive au centre est soumise à cet exercice.

Dans ce centre s’activent une trentaine d’adolescentes dans la confection des bavettes ou cache nez made in Niger. ‘’Initialement, elles étaient 200 adolescentes qui sont en formation au centre et, compte tenu  des nouvelles mesures en vigueur  dans le cadre de la prévention au COVID-19,, nous n’ avons retenu que 30 adolescentes’’, explique Hamidou Ousmane, alias Sambo Style, responsable du centre.

En rappel, l’Initiative adolescentes du Niger-Illimin a démarré en 2013, et concerne les adolescentes âgées  de 10 à 19 ans, jamais scolarisées ou déscolarisées, mariées ou non mariées qui  se réunissent dans un Espace Sûr pour recevoir un enseignement modulaire et de cours d’alphabétisation.

Après les enseignements modulaires, les adolescentes sont placées dans différentes filières de formation, selon leurs choix pour apprendre un métier, afin de devenir autonomes et de participer pleinement au développement de leur communauté et de toute la nation.

 ‘’ Je me sens utile pour mon pays, je participe à la fabrication des bavettes pour protéger mes compatriotes. Je suis très contente d’avoir fréquenté le programme Illimin’’, témoigne Aissa, 17 ans, déscolarisée. Elle est issue du cycle 5 de l’Initiative Adolescentes du Niger.

Les adolescentes qui confectionnent ces bavettes ‘’made in Niger’’ sont toutes issues de l’Initiative adolescentes du Niger-Illimin, un programme mis en œuvre par le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant à travers des ONGs nationales avec le soutien  technique et financier du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Niger.

Au CFSM les adolescentes travaillent de 8h du matin à 16h pour une production de 1500 bavettes par jour. ‘’ D’ici  lundi prochain nous voulons avoir 10.000 bavettes’’, a souligné Sambo Style. ‘’Les bavettes sont en double avec deux couches. Une première couche épaisse et une seconde légère. Nous confectionnons pour toutes les catégories de personnes’’, a t- il ajouté.

’Je suis fière de voir nos adolescentes dans cette chaine de confection de bavettes dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19. Nous avons jugé utile de les faire travailler pour fabriquer 10.000 bavettes. Les bavettes seront mises à la disposition du Ministère de la Santé Publique et seront distribuées gratuitement aux ménages’’, a indiqué la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako. ‘’Nous remercions notre partenaire UNFPA qui a donné aux adolescentes cette opportunité de travailler et de devenir autonomes’’, a conclu Mme Elback Zeinabou Tari Bako.

Les bavettes sont fabriquées suivant une chaîne qui respecte les normes d’usage. Les locaux sont propres. Les tissus sont d’abord désinfectés, une unité s’occupe du coupage avec de machines modernes, une autre unité où se trouve les adolescentes du Programme Illimin s’occupe de coudre les bavettes, une autre unité s’occupe du repassage à la  vapeur et enfin une dernière unité au bout de la chaîne qui s’occupe de l’emballage.

’C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime aujourd’hui après cette visite du CFPSM. Nos adolescentes du Programme Illimin fabriquent des bavettes suivant des normes standards. Elles produisent pour le Niger dans la lutte contre la pandémie du Covid-19, je pense que c’est une bonne chose et c’est du concret. Ces adolescentes participent au développement de leur pays’’, a déclaré Ismaila Mbengue, Représentant Résident de UNFPA au Niger.