Publications

Dernières parutions

Soixante-cinq pour cent (65%) de la population en Afrique de l’Ouest et du Centre a moins de 24 ans aujourd’hui. 200 000 millions de jeunes, qui représentent tant un défi qu’une richesse pour cette région en pleine mutation.

Résumé complet

Présentation du Rapport d’étape 2018: Dividende Démographique en Afrique de l’Ouest et du Centre du Bureau régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre le 21 janvier 2019, UNFPA HQ, New York

Résumé complet

Abidjan a accueilli, les 17 et 18 décembre 2018, un Forum de partenariat public-privé de haut niveau avec le secteur privé. Présidé par le Pr. Mariatou Koné, Ministre ivoirienne de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté

Résumé complet

Le présent rapport sur les adolescents et les jeunes offre une vue d’ensemble complète de la situation actuelle des jeunes en Afrique de l’Ouest et du Centre. Il fournit une analyse narrative et des données détaillées relatives à la santé sexuelle et reproductive, à l’éducation, à l’emploi, à la protection sociale et aux défis auxquels sont confrontés les jeunes de cette région. Ce rapport est destiné à guider les dirigeants en charge de l’élaboration des politiques et de la mise en œuvre des programmes, les jeunes et d’autres acteurs clés dans le développement des politiques et programmes multisectoriels correspondant aux besoins des jeunes.

Résumé complet

La Conférence régionale contitue un tournant décisif pour mettre en évidence le rôle de catalyseur de la Culture et de la Communication dans les transformations sociales et économiques. Cette rencontre est un cadre pour la définition d’un partenariat stratégique entre les ministres de la Culture des pays de la sous-région et l’UNFPA. La Conférence de Dakar permettra de distinguer El Hadj Mansour Mbaye, Président du Réseau National des Communicateurs Traditionnels (RENACOT) du Sénégal, un des tous premiers à s’être engagé aux côtés de l’UNFPA pour faire la promotion de la santé de la mère et de l’enfant et de la Planification Familiale (PF) comme stratégie accessible et efficace pour la réduction des décès chez les mères et chez les enfants.

Résumé complet

La région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre enregistre les indicateurs de santé reproductive, maternelle et néonatale les plus préoccupants dans le monde. Malgré une réduction appréciable de 43 pour cent dans la mortalité maternelle¹ entre 1990 et 2013, son niveau en 2017 reste inacceptable et s’élève à 679 pour 100.000 naissances vivantes.² Le
taux de mortalité néonatale est aussi élevé (45 pour 1000 naissances vivantes). La région a également le plus fort indice synthétique de fécondité³ dans le monde (en moyenne 5,2 enfants par femme) atteignant 5,8 au Tchad, 5,9 au Mali et 7,5 au Niger. En moyenne, moins d’une femme enceinte sur deux accouchent en présence d’un personnel de santé qualifié et seulement 12 pour cent d’entre elles qui ont besoin de soins d’urgence pour elles-mêmes et leurs nouveau-nés les reçoivent effectivement.

Résumé complet

Comme la plupart des pays, les racines de l’éducation sexuelle en Côte d’Ivoire remontent aux années 1990s et à des projets initiaux sur l'enseignement des aptitudes/compétences à la vie courante et sur la population. A cette époque, un projet d’Éducation à la Vie Familiale et Éducation en matière de Population (EVF/EmP) au sein du Ministère de l’Éducation Nationale (MEN) a été mis en place. De plus, des contenus de Life Skills/Aptitudes à la vie quotidienne ont été intégrés au fil des années dans tous les programmes scolaires, manuels scolaires et supports pédagogiques, ainsi que dans les programmes de formation initiale des enseignants.

Résumé complet

Comme pour la plupart des pays, les racines de l’éducation sexuelle au Bénin remontent à des projets initiaux sur l'enseignement des aptitudes/compétences à la vie quotidienne et sur la population. L’UNFPA soutient les projets d’EPD (Environnement-Population-Développement) depuis 1998. Au Bénin, les thématiques d’EPD furent introduites à travers certaines disciplines scolaires comme les Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), Histoire-Géographie et Economie Familiale et sociale. Pour appuyer l’enseignement des thématiques de l’EPD, l’UNFPA a également financé le projet d’ «Intégration des concepts EPD dans les programmes de formation initiale des écoles normales supérieures du Bénin. »

Résumé complet

Au Sénégal, il n’existe aucune restriction légale à l’accès des jeunes à la contraception et à d’autres services de santé élémentaires, tels que les tests de grossesse et d’IST, sauf la nécessité d’avoir au moins 15 ans pour consentir au test du VIH. Toutefois l’avortement provoqué n’est pas légal (sauf pour sauver la vie d’une femme) et de lourdes peines de prison et amendes peuvent être imposées. Le Sénégal a élaboré un nombre de politiques et stratégies qui sont pertinentes à la mise à échelle d’une ESR. Néanmoins, le Plan Stratégique 2014-18 de Santé Sexuelle et de la Reproduction des Adolescents/Jeunes au Sénégal identifie comme un des défis l’amélioration de l’environnement social, législatif et règlementaire des adolescents/jeunes.

Résumé complet

Le Togo a une longue histoire d’introduction de l’enseignement sexuel dans le secteur éducatif commençant en 1987 avec l’EPD/SR. Ce programme était structuré autour de trois axes principaux : l’intégration de contenus EPD/SR dans le programme scolaire, la formation des enseignants et la mise en place de Clubs EPD/SR. Après sa mise à échelle, le projet a ensuite été transféré sous la tutelle du gouvernement, mais les départs à la retraite sans renouvellement de formation d’enseignants sont la cause de l’abandon du programme bien que quelques traces perdurent dans certaines écoles.

Résumé complet

Pages