Éducation complète à la sexualité

L'éducation et l'apprentissage peuvent jouer un rôle important dans la lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes et le terrorisme ainsi que dans la promotion d’une bonne sexualité et de bonnes pratiques en matière de santé. L’information représente le pouvoir. Mais cela reste un défi grave dans une région où seulement 56% des enfants ont accès à l'enseignement primaire et seulement 36% de la population savent lire et écrire. Il existe un nombre important d'enfants non scolarisés et sans les compétences nécessaires pour éventuellement accéder à un emploi productif et un travail décent. Au Nigeria, le pays le plus peuplé de la région, on compte 7,7 millions d'enfants non scolarisés. Les filles sont particulièrement désavantagées en matière d'éducation - moins de la moitié fréquentent l'école.

Avec nos partenaires, nous facilitons une discussion à l'échelle régionale sur l'éducation à la sexualité avec les représentants des ministères de la Santé et de l'Education de 17 pays de la région. En conséquence, ils ont collectivement lancé un appel à l’action et développé des feuilles de route nationales pour renforcer la dispense d’une éducation complète à la sexualité, la création et la réhabilitation des dispensaires scolaires à fournir de meilleurs services de santé sexuelle et reproductive ainsi que la formation des prestataires de soins de santé afin d'améliorer ces services et de donner des conseils psychosociaux.

L’UNFPA assure aux filles l'accès aux connaissances élémentaires, l'éducation sexuelle adaptée à l'âge et aux services de santé, y compris les services de santé sexuelle et reproductive (SSR). Il donne aux filles accès à la participation une mobilité accrue, à la documentation, aux évaluations et partage l’ensemble de ces travaux dans les différents pays.

L'éducation et l'apprentissage peuvent jouer un rôle important dans la lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes et le terrorisme ainsi que dans la promotion d’une bonne sexualité et de bonnes pratiques en matière de santé. L’information représente le pouvoir. Mais cela reste un défi grave dans une région où seulement 56% des enfants ont accès à l'enseignement primaire et seulement 36% de la population savent lire et écrire. Il existe un nombre important d'enfants non scolarisés et sans les compétences nécessaires pour éventuellement accéder à un emploi productif et un travail décent. Au Nigeria, le pays le plus peuplé de la région, on compte 7,7 millions d'enfants non scolarisés. Les filles sont particulièrement désavantagées en matière d'éducation - moins de la moitié fréquentent l'école.

Avec nos partenaires, nous facilitons une discussion à l'échelle régionale sur l'éducation à la sexualité avec les représentants des ministères de la Santé et de l'Education de 17 pays de la région. En conséquence, ils ont collectivement lancé un appel à l’action et développé des feuilles de route nationales pour renforcer la dispense d’une éducation complète à la sexualité, la création et la réhabilitation des dispensaires scolaires à fournir de meilleurs services de santé sexuelle et reproductive ainsi que la formation des prestataires de soins de santé afin d'améliorer ces services et de donner des conseils psychosociaux.

L’UNFPA assure aux filles l'accès aux connaissances élémentaires, l'éducation sexuelle adaptée à l'âge et aux services de santé, y compris les services de santé sexuelle et reproductive (SSR). Il donne aux filles accès à la participation une mobilité accrue, à la documentation, aux évaluations et partage l’ensemble de ces travaux dans les différents pays.