Atelier régional de renforcement des capacités en droits humains, genre et éducation à la santé reproductive, dans le cadre du Projet : "Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel" SWEDD

No. of pages: 8

Publication date: July 2017

Author: UNFPA/WCARO

Download

Genre, droits humains et éducation en santé reproductive : la volonté politique des Etats du Sahel et l’engagement fort des partenaires Renforcer les capacités des acteurs en droits humains, genre et éducation à la santé de la reproduction, est au cœur de l’atelier régional organisé par le Projet SWEDD et l’UNFPA en collaboration avec le Ministère mauritanien des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille (MASEF).

Cet atelier, qui s’est ouvert mardi 25 juillet 2017 à Nouakchott pour quatre jours, a regroupé des délégations venues de 6 pays, en présence de la Représentante résidente de l’UNFPA et d’un représentant de la Banque Mondiale en Mauritanie.

L’ouverture officielle de la rencontre a été marquée par un échange de discours entre la Représentante Résidente de l’UNFPA en Mauritanie, Mme Cécile Compaoré Zoungrana et la Ministre des Affaires Sociales, Mme Maïmouna Mint Mohamed Taghi. Elles ont toutes les deux mis en exergue la volonté politique des Etats à réaliser la capture du dividende démographique fortement lié aux thèmes de l’atelier, mais aussi la disponibilité et l’engagement des partenaires techniques financiers.

L’atelier a regroupé des délégations venues du Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Tchad en plus de la Mauritanie.

Au cours de la première journée, les participants ont interagi à plusieurs exposés présentés par les deux experts venus du Bureau régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre basé à Dakar, M. Idrissa Ouédraogo et Mme Hind Jalal.

Les débats et travaux de groupes ont porté ensuite sur les fondements anthropologiques des questions des Droits Humains et Genre, avec un accent sur les concepts Genre et Droits Humains. Les participants ont poursuivi les communications-débats et les travaux de groupe tout au long des quatre jours, sur des thèmes aussi variés que la socialisation et la construction des rapports sociaux, la prise en compte de ces deux facteurs ainsi que celle des rapports du genre et des questions de droits humains dans l’éducation et la conduite des activités génératrices de revenus (AGR).

L’éducation à la santé reproductive et les plans de réinvestissement de la formation ont été également abordés avant la conclusion des travaux de l’atelier et la présentation de la feuille de route.